Abraham, Martin & John

Publié le par Olivier

Vit-on dans un monde plutôt bon ou plutôt mauvais?
Ceux et celles qui font du mal, souvent stigmatisés par la critique, qu'il s'agisse de violeurs, tueurs en série, dictateurs, tyrans et corrompus de tous poils, à grandes et à petites échelles, sont-ils les exceptions d'un monde plutôt bon ou les excroissances les plus visibles d'une couche cancéreuse très développée, voire quasi-généralisée?  Pourquoi ceux qui tuent, pillent, réduisent en esclavage, purent de tous temps et peuvent encore, et peut-être bien plus maintenant, le faire en toute impunité, voire en toute tranquillité, alors que ceux qui luttent pour le bien de l'être humain doivent le plus souvent avoir de tragiques et courts destin?... De Jeanne d'Arc à Ingrid Bétancourt; d'Henri 4 (qui aurait échappé à une quinzaine de tentatives d'assassinat avant celle de Ravaillac) à Yitzhak Rabin en passant par Gandhi, et beaucoup d'autres ont du être stoppés ou nous quitter, le plus souvent prématurément, tout en ayant malgré tout bénéficié d'une aide puissante de la main du destin, lequel ne peut, malgré tout, que jusqu'à un certain point, retarder les assauts déchaînés de la rage d'une humanité de peu de coeur et de pitié.
Où sont-ils passés?... C'est ce que se demande l'ami Marvin (bien qu'il ne soit pas l'interprête original) à propos d'Abraham (Lincoln), Martin (Luther King), et John (Kennedy):



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article