Au hasard

Publié le par Olivier

Le hasard... existe t-il? Y croyez-vous?
Bon je ne vais pas faire de philosophie rassurez-vous, ni tenter d'expliquer quoique ce soit; juste peut-être raconter une ou deux anecdotes sur ce qui nous arrive tous plus ou moins régulièrement, et de manière plus ou moins frappante; pour essayer de mieux ressentir ces mécanismes subtils. Ces hasards, ces coïncidences,et, plus "scientifiquement"... ces synchronicités.
J'avais déjà entendu le concept et je suis tombé sur un livre là-dessus il y a peu dont le titre ("les hasards nécessaires") m'a suffisamment interpelé pour que je l'achète, petit exploit compte tenu que je suis au moins autant assidu à la lecture que Sarko l'est à l'augmentation du pouvoir d'achat. En gros, la synchronicité c'est le fait de voir ou de ressentir, entre deux ou plusieurs événements liés chronologiquement (simultanés, très rapprochés, en séries), un rapport logique (et non pas hasardeux).
Bref, comme dit la chanson de l'ami Francis:

Moi je marchais les yeux par terre
Toi t'avais toujours le nez en l'air
Et c'est comme a qu'on s'est connu
On avait chacun sa guitare
On était pas loin d'une gare
C'est la hasard qui l'a voulu

J'ai eu envie d'en parler suite au dernier petit phénomène qui m'est arrivé cette semaine. C'était dimanche dernier, j'étais en voiture à quelques kilomètres de chez moi et je cherchais un distributeur. J'en trouve un sur une petite place commerçante où je ne vais pratiquement jamais. Je prends mes billets, je sors, et là une dame m'interpelle car elle n'arrive pas à démarrer sa voiture. Tiens je me dis pour une fois que je viens là... en plus j'étais un peu pressé, mais bon, on arrive à la démarrer après avoir quand même pas mal galéré. Le lendemain, je repasse dans le même quartier, j'avais besoin de doliprane (un peu mal aux dents!), je me dis tiens il y a une pharmacie sur cette place où j'ai aidé la dame la veille... j'y vais comme ça ça sera fait. Je me gare, sur la même place, je vais chercher mes cachets, je remonte dans ma voiture, et, au moment de démarrer, que dalle! Neiman cassé. Alors là c'est un peu fort, moi qui ne vient presque jamais ici, voilà ma récompense de la veille, cette place est sûrement un peu "maudite" pour moi, surtout que c'est ma seule panne depuis des années! Enfin c'est peut être un signe pour que je change de voiture, j'y pense depuis un moment, elle est en fin de vie et pourrait me claquer dans les mains d'un jour à l'autre. Bon, bref, je vais acheter un neiman, et le lendemain je retourne sur le parking pour la tracter jusqu'au garage. Et juste en sortant du parking, une dame m'interpelle en me demandant si je voulais la lui vendre, qu'elle était pressée et qu'elle la prenait dans l'état. Encore une coïncidence. Là j'ai pensé c'est un signe pour que je la vende. Mais bon pas trop envie de réinvestir dans une qui me coûterait forcément plus cher, alors histoire d'être raisonnable je vais changer la courroie de distribution qui doit bien avoir 100000 kms. Fin de l'histoire! Moralité... difficile à dire, peut-être que le moteur était prêt à casser si je ne décidais pas de changer la courroie rapidement? Le fait que la dame que j'ai aidé comme moi avions un problème dans un organe de la voiture directement lié au démarrage a t-il une signification symbolique? Bon...
Bon bon, alors une autre petite histoire?
Il y a un an environ je change d'appartement. Les nouveaux locataires sont déjà là, prêts à emménager alors que je suis encore en plein convoyage. Une fois fini je leur donne les clés. Je leur dis que je leur porterai les doubles car je ne les ai pas avec moi. Ils me disent de passer quand je veux dans la semaine. Bon ok. J'y vais un ou deux jours après, bien que je n'étais pas trop chaud pour monter les voir pour des raisons dont je passe les détails. Je sonne à l'interphone, je sonne, je sonne... personne. Pas grave ils seront là le prochain coup. Le lendemain, j'y retourne. Rebelote: personne. Bizarre. Troisième fois pareil, quatrième aussi, et encore et encore. J'ai tout essayé, le matin tôt, le midi, dans la journée, en début, en fin de soirée, le week-end,...
J'aurais pu les laisser chez des voisins mais je préférais quand même les donner en mains propres. Un samedi matin j'y vais encore et là, une fille arrive 10 secondes avant moi à la porte d'entrée. Et je vois qu'elle sonne chez eux. Ah vous allez au même endroit que moi je lui dis! Et comme par hasard là, ça répond à l'interphone, il y avait enfin quelqu'un! Du coup j'en profite pour donner les clés à la demoiselle, ce qui m'évite finalement de monter. Fin de l'histoire!
Allez une petite dernière pour la route:
Un jour j'entends mon portable sonner, pas le temps de décrocher. Je regarde qui appelle: quelqu'un de mon répertoire... que je ne connais pas! Enfin le nom (de famille) me dis vaguement quelque chose (ouf pas encore alzheimer) mais ça date d'il y a longtemps, pas moyen de remettre qui c'était. La personne n'a pas laissé de message donc je me dis que c'est inutile de rappeler, qu'il doit s'agir d'une erreur de sa part. En même temps je me demande pourquoi j'ai laissé ce numéro qui ne sert plus à rien aussi longtemps. Plus à rien?...
Quelques jours plus tard je rencontre "par hasard" une personne qui est devenue très importante pour moi et en apprenant son nom ça m'a fait une douche froide à l'intérieur, un gros coup au coeur: c'était le même que celui de l'appel en absence! Du coup je lui dit spontanément "vous savez que vous m'avez appelé quelques jours avant qu'on se rencontre?". Cette anecdote est de loin celle qui m'a donné l'impression la plus puissante, bien qu'à raconter comme ça elle paraisse peut-être un peu banale. Hum, tiens je pensais à une autre anecdote mais qui me servira plutôt pour un autre article, car pour aujourd'hui je vais arrêter de vous soûler, même si j'ai encore d'autres histoires du même genre, ça sera peut-être pour une autre fois si, par hasard, l'occasion se présente.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olivier 27/05/2008 09:41

Voilà un com plein d'espérance! Saint chro priez pour nous :-D , eh qui a dit "sainte kro!?" :-/. J'irai voir la description de ce livre, merci Ptitsa. J'aurais bien des choses à dire encore là-dessus, bon disons aussi qu'on les remarque aussi chez les autres quand on y est ouvert, alors que, bien souvent, eux ne le remarque pas.

Ptitsa 23/05/2008 17:17

Je ne crois plus au hasard, il m'est arrivé trop de "synchronicités" troublantes pour que je puisse faire autrement. Un autre livre très bien là dessus s'intitule "La prophétie des Andes" (de James Redfield, je crois).
En fait, je pense que plus on est ouvert à ces synchronicités, plus elles se produisent... ensuite, c'est à nous de les interpréter.
Et, tiens, comme c'est étrange... la 1e visiteuse que je croise sur ton blog s'appelle "espérance", comme le mien. CQFD...:)

esperance 12/05/2008 23:42

et je crois d autant plus au hasard que j ai l'intention de raconter une histoire marseillaise de noel sur un autre post
bizarre non???
je reviens te lire bientot bonne soirée

Olivier 14/05/2008 08:37


Alors ça c'est de la synchronicité ou je ne m'y connais pas :-)   bisous du matin à très bientôt.


esperance 12/05/2008 23:37

oui je crois au hasard qui t a fait arriver sur mon blog
bisous du soir et à bientot

Olivier 14/05/2008 08:34


Alors disons que le hasard fait bien les choses!  ;-)