Ode à la pervenche (je leur dirai les mots bleus)

Publié le par Olivier

J'habite dans un quartier où c'est galère pour se garer

Le top c'est mercredi et samedi jour de marché

Là les pervenches fleurissent comme le colza au mois de mai

Rêvant déjà d'un road movie: "l'automobiliste qui m'aimait"

Et pendant que je dors encore

Leur rêve fou soudain prend corps:

Des files de voitures bien en tord

Alertées par la zone bleue
Elles courent verbaliser les bleus
Qui ne sont pas trop au courant
Qu'il faut un disque de stationnement
Et s'prennent des bleus sur l'compte courant
"Il fallait changer votre disque"
Cette musique est trop classique
Pourtant la valse des pv
Est déferlante et bien rythmée
Et tiendrait plus de la techno
Que d'une cantate de soprano
"Vous dites qu'on n'vient pas pour des prunes?
Si justement j'vous en fous une!"
Régulièrement n'vous en faites pas
Si vous n'êtes pas là d'la journée
Les forfaits ça n'existe pas
Prévoyez un budget pv
Les essuies-glaces ont l'habitude
Que votre cas soit à l'étude
Ils se soulèvent presque tout seuls
Pour qu'il n'y ait pas de rature
Sur l'oeuvre dard de la pervenche
C'est devenu une seconde nature
Il faut bien payer des impôts
Nous c'est certain on a bon dos
C'était un peu mon coup de gueule
Une revanche sur les pervenches
Et s'il faut avouer qu'elles me hantent
En bleu je les trouve toutes... charmantes.


Refrain:

Je leur dirai les mots bleus
Qu'on dit avec la carte bleue
La petite feuille au vent me grise
Elles laissent un mot sur mon pare-brise
Et à chaque fois je l'espère
Qu'il y ait dans la case "commentaires"
Une ristourne
Une ristourne


Y'a pas à dire elles sont vraiment mimi... surtout de dos
(car on peut imaginer un sourire :-D).
Vite je change de disque, car elles, visiblement sont toujours sur le même refrain  :-/
Et comme disait Cloclo "c'est la même chanson, mais la différence c'est que toi t'es garé là" (version remixée)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olivier 26/05/2008 21:53

Merci Ptitsa!

Ptitsa 23/05/2008 17:11

Le refrain est particulièrement excellent ! bravo !